L’urgence de prendre soin de l’environnement

Aujourd’hui on pense que prendre soin de l’environnement c’est une option, un choix ou que c’est réservé à ceux qui veulent se la jouer un peu bobo de grandes villes en mangeant bio et en affichant fièrement les sachets en papier recyclable provenant des magasins bio hors de prix. Alors oui c’est vrai que ça donne un style, on ne va pas se mentir hein ! Mais il faut savoir que, prendre soin de la nature ce n’est pas une option mais une nécessité ! En Afrique, surtout, la cause écologique est délaissée au profit de la croissance économique et il faut le dire, c’est largement le cadet de nos soucis et on pense souvent que cela ne nous concerne pas. Bien que la situation de notre planète s’aggrave, il n’y a pas vraiment de prise de conscience générale à ce sujet, c’est limite si personne ne s’y intéressaient alors que le cas n’est pas inconnus. Quand on pose la question, on remarque que c’est souvent les mêmes phrases, les mêmes excuses qui reviennent. Du coup on a listé ici les 5 raisons les plus fréquentes :

  1. « Ça va on a le temps »

On a tous déjà entendue ça une fois dans notre vie, comme si on avait devant nous des millénaires alors que techniquement, pour que la situation sur Terre devienne invivable, on a quelques décennies à tout casser.

 

  1. « Toute façon ce n’est pas notre faute, c’est à cause de tous ces industriels qui polluent et tout ! »

Ce n’est pas faux. Il est vrai qu’une grande partie de la pollution vient des industries diverses mais, si on réfléchit, nous (simple individus lambda) sommes fautifs de cette pollution, oui clairement c’est de notre faute parce qu’il faut savoir que les industriels fabriquent ce qu’ils peuvent vendre et tant qu’il y a acheteur prêt à tout acheter (voire des choses futiles) et bien les industriels eux continue leur pollution.

 

  1. « C’est cher d’être écolos et moi je galère déjà assez. »

Si c’est ce que vous pensez, vous avez mal compris le principe d’êtres écolos. Prendre soin de la nature ce n’est pas que se rendre dans des magasins bio ou se prendre des panneaux solaires hors de prix, soyons réalistes tout le monde n’a pas le budget, mais on peut, tous, faire de grandes choses à notre niveau. Si par exemple chacun de nous éviter d’utiliser des sachets en plastique quand ce n’est pas nécessaire, comme lorsqu’on achète des produits qui peuvent tenir dans nos sacs, c’est déjà des milliers de plastics qui ne se retrouveront pas dans nos rues et des petits gestes comme cela il y en a plein, le tout, c’est vraiment d’avoir de la conviction et que chacun commence à son niveau.

 

  1.  »Quel est l’intérêt, de toute manière je ne seraıs pas là éternellement. YOLO »

YOLO…. Si tu penses de cette manière c’est que tu es atteint d’égoïsme pur et dur dans ce cas je ne pourrais que trop te conseiller une petite remise en question et une bonne dose d’empathie.

 

  1. Èeeeeh! Tu nous parles du réchauffement ! Mais franchement là, il faisait chaud avant et il va faire chaud après. Il est où le changement ???

Détrompez-vous le changement de température a d’autres effets bien plus grave que de nous cramer la peau et nous faire suez. L’Afrique déjà bien vulnérable ne peut que souffrir du réchauffement qui atteint le continent sur plusieurs plans, en effet notre économie étant très largement basée sur l’agriculture, nous sommes des victimes direct de ce réchauffement, de plus nombreux sont ceux qui vivent de la récolte direct, pour eux le réchauffement climatique prend une forme de pénuries alimentaires dont on connaît, tous, les malheureuses conséquences.

bétails victime de la sècheresse

En conclusion, on ignore souvent qu’on vit tous sur une même planète, quel que soit nos origines ou nos idéologies arrêtons de penser que le changement climatique ça ne concerne que les autres et pas nous, parce que déjà, les autres c’est nous et quoi qu’on fasse de cette planète, ça finira par nous retomber dessus, si elle coule et beh… on coulera avec elle. Enfin il n’est pas trop tard pour agir, agissons maintenant et travaillons à ce que ce monde soit meilleur que ce qu’il ait été jusqu’à maintenant.

 

Perte sentimentale

C’est un peu comme une perte. L’être est présent devant vous, mais vous n’avez plus vraiment les mêmes rapports qu’auparavant, vos discussions sont plus courtes, moins profonde et très lassante alors vous vous demander quel est l’intérêt de garder contact avec elle. Si vous voulez perdre quelqu’un, mieux vaut vite le faire, la douleur sera plus intense, mais moins longue… s’il y a douleur, parce qu’on aime se mentir et se dire qu’on ne ressent rien, jouer les durs, ça marche avec les autres mais pas avec soi-même, on connait son être un peu trop bien. Alors du jour au lendemain on s’éloigne de cette personne avec qui on passait du temps depuis trop longtemps ou avec qui on passait trop de temps  depuis quelque temps. On attend les réactions de l’autre en s’imaginant tout un tas de scène où il vient et nous interroge sur pourquoi on s’éloigne de lui et là, toujours dans notre tête, on le rembarre de manière épique en lui rétorquant qu’on a de compte à rendre a personne, mais souvent, l’autre ne réagit pas, parce qu’il est trop fier, aussi, ou il s’en fout, tout simplement. Alors on gonfle son orgueil au maximum et on se dit qu’on est au-dessus de tout ça, qu’on ne ressent rien et qu’on ne rate rien, mais au fond on aurait bien aimé qu’il revient et nous réclame des comptes et là on se refait les mêmes films, mais cette fois, on réagit de manière moins acerbe, on s’explique clairement et toujours dans notre tête, la personne comprend notre point de vue et dans une dernière flatterie d’égo, elle reconnaît avoir eu tord et vous demande pardon…Mais tout ça c’est que dans votre tête en vrai vous avez perdu un être cher et vous n’a que votre ego pour vous consoler.

Vous auriez peut-être dû communiquer.

Mon Afrique

 »Africa go on »

L’Afrique, c’est plus 30 000 000 de km², plus de 1.2 milliard d’habitants et le troisième plus grand continent au monde (merci Wikipédia).

Mais l’Afrique c’est aussi le continent le plus contradictoire au monde, si on devait définir l’ironie en une image l’Afrique suffirait totalement. Pourquoi? Eh bien tous simplement parce que l’Afrique est à la fois le continent le plus riche et le plus pauvre au monde. Cet énorme contraste est justifié par diverses raisons que tous les Africains peuvent vous citer, parmis elles, on retrouve la corruption, les inégalités dans la société ou encore le manque d’éducation dans certaines zones. Il est vrai que ces raisons sont souvent les causes primordiales  de la situation dans laquelle se trouve l’Afrique et qui l’empêche d’avancer. Néanmoins, il y a en Afrique des personnes qui ont su braver ces obstacles, en effet, au cours de l’Histoire, l’Afrique a donné naissance à des femmes et des hommes, dont le courage et la persévérance ont laissé un impact considérable dans ce monde et même de nos jours, nombreux (mais pas assez) sont les hommes et les femmes qui se battent pour la cause africaine, pour qu’enfin, le monde voit et respecte l’Afrique à sa juste valeur.

Il est temps de montrer que l’Afrique n’est pas la pauvre petite mendiante que les médias veulent bien nous montrer, mais une guerrière tenace qui, au dépit des coups bas, se débat pour rester digne et une fois qu’elle sera debout gare à ceux qui recevront ces coups.